Moderne et Contemporain

LES ETATS GENERAUX DE 1789: CONCORDE, DISCORDE ET REVOLUTION

LUNDI 21 MARS 2022

« LES ETATS GENERAUX DE 1789: CONCORDE, DISCORDE ET REVOLUTION »
Frédéric BIDOUZE Agrégé d’Histoire et maître de conférences en histoire moderne

Cette conférence s’appuie sur un livre qui traite des États généraux de 1789 à Versailles, de leur organisation et de leur atmosphère, tant politique qu’intellectuelle, qui ont conduit à une révolution juridique avant de se révéler explosive socialement le 14 juillet. Comment Louis XVI a-t-il pu convoquer plus de mille députés venus de tout le royaume en les laissant s’installer, s’émanciper et discuter durant plusieurs semaines, imaginer déjà une nouvelle France fondée sur des espérances à perte de vue ? Comment s’est en fin de compte construite une culture politique dès la Pré-révolution dont les Français gardent encore un large héritage, celui du pays des révolutions.

LA MILICE EN LOT-EN-GARONNE, MISE EN PLACE, FONCTIONNEMENT ET DERIVES

LUNDI 28 FEVRIER 2022

« LA MILICE EN LOT-EN-GARONNE, MISE EN PLACE, FONCTIONNEMENT ET DERIVES »
Jean-Pierre KOSCIELNIAK Professeur, spécialiste de la Seconde guerre mondiale en Lot-et-Garonne

A sa création en 1943, la Milice se devait d’être la garante de l’ordre nouveau face aux ennemis de l’intérieur. La fascisation du régime de Vichy à partir de janvier 1944 l’amène cependant à piller, torturer et assassiner, particulièrement en Lot-et-Garonne où le mouvement est l’un des plus actifs du Sud-Ouest. Qui étaient ses membres ? Quelles étaient leurs motivations ?

L’infanticide, regard d’un historien. La Bretagne au début du XIXe siècle

Lundi 8 avril 2019

« L’infanticide, regard d’un historien. La Bretagne au début du XIXe siècle »
Monsieur Pierre BRULE

Dans le temps et l’espace des sociétés humaines, le refus de l’enfant a pris et prend plusieurs formes : qu’on l’appelle exposition, abandon (si pratiqué en France jusqu’au XXe siècle), avec ses corollaires : le vol et le trafic d’enfants (90 000/an, en Chine aujourd’hui), le refus de soins, le fœticide féminin (une cause des dizaines de millions de femmes manquantes aujourd’hui en Extrême-Orient), et sa forme paroxystique : l’infanticide. Le regard porté sur ces meurtres ne sera ni moral, ni criminaliste, ni doloriste, mais anthropologique et historique à l’aide d’un exemple bien circonscrit dans le temps et dans l’espace : la Bretagne du début du XIXe siècle. Historien, mon analyse dépend de mes sources : ce seront les archives judiciaires, les plus complètes sur ce sujet. Grâce à elles il est possible de dépasser l’émotion de l’instant pour interpréter. Au-delà de l’événementiel de l’infanticide, dans un optique compréhensive, ce sont les communautés des campagnes bretonnes dans leur misère inimaginable qui apparaissent. On décrira les itinéraires qui ont poussé ces malheureuses au crime, d’analyser si possible les logiques économiques, sociales, psychologiques qui ont été les leur. Pour cela il faut entrer dans leurs tactiques, leurs ruses, il faut discerner les réactions de la famille, du voisinage, des autorités. Face à un tableau quasi insoutenable (j’en préviens les éventuels auditeurs), l’historien doit garder sa rigueur, éviter le style exclamatif ; ainsi espère-t-il apporter beaucoup à l’histoire du corps et de la solitude, à celle de la communauté humaine (village, hameau) et, plus encore, celle de la rumeur, du commérage et de la sensibilité à l’égard du nouveau-né.

La cosmologie au XXIe siècle

Lundi 28 Mai 2018 à 15h00

« La cosmologie au XXIe siècle »
Monsieur Alain BLANCHARD -Professeur d’astrophysique Université Paul Sabatier (Toulouse)

Lors de la deuxième moitié du XXe siècle la cosmologie a émergé comme domaine scientifique à part entière et connu des succès tout à fait remarquables. Basé sur une physique bien étayée le modèle du Big Bang a conduit à mettre en exergue de nouvelles questions qui se situent aux frontières de nos connaissances en physique. Ces développements et les enjeux modernes qui en découlent seront exposés pour faire le point sur le l’état des recherches sur ces questions parmi les plus intrigantes de la physique moderne.

La Commune de Paris, Une tragédie franco-française (18 mars – 28 mai 1871

lundi 12 mars 2018

« La Commune de Paris, Une tragédie franco-française (18 mars – 28 mai 1871 »
Monsieur Frédéric BIDOUZE Agrégé d’histoire, maître de conférences en histoire moderne à l’université de Pau et des Pays de l’Adour, Directeur de l’université du Temps libre Aquitaine de Pau (UTLA)

La Commune de Paris est devenue avec le temps le symbole d’une mémoire sociale française qui s’est élevée au rang des sacrifices pour une société d’avenir. L’émotion est partout, derrière les milliers de victimes de la semaine sanglante et le triomphe d’un pouvoir bourgeois implacable incarné par Adolphe Thiers. Pourtant, l’histoire de la Commune de Paris n’est pas qu’un miroir des passions françaises mais une réalité tragique qui tient à une conjoncture de guerre et d’occupation prussienne, à une société française hostile à une nouvelle révolution jacobine (après 1830 et surtout 1848) et surtout à un scenario où se mêlent colère sociale et grande diversité politique.

Regards sur le monde des prisons de l’entre-deux-guerres

Lundi 5 mars 2018

« Regards sur le monde des prisons de l’entre-deux-guerres »
Madame Fabienne HUARD-HARDY Enseignant-Chercheur / Département de la recherche et de la documentation de l’ENAP. Centre Interdisciplinaire de Recherche Appliquée au domaine Pénitentiaire CIRAP

Dans les séries noires, les investigations conduisent, ou pas, à l’arrestation des coupables. En général, l’histoire se termine là où le suspens s’arrête. Mais qu’en est-il de l’après ? Suivant les époques et les crimes, c’est le bagne ou la prison qui attend les « méchants », la gloire et la promotion pour celui qui a résolu l’enquête. C’est en noir et blanc, au fil des clichés du fonds photographique d’Henri Manuel que la prison de la Troisième République va vous êtes révélée. Cet ensemble photographique de plus de 800 clichés, unique en son genre, offre une vision très particulière de la prison des années 30. Les protagonistes de cette grande histoire sont en effet saisi par le photographe dans les aces qui caractérisent le plus leur quotidien. Des surveillants aux aumôniers sans oublier les détenu(e)s, tous sont figés sur les plaques photographiques, à visage découvert. L’univers carcéral se livre petit à petit au fil des clichés qui sont parvenus jusqu’à nous. Un petit monde, serré entre ses hauts murs, souvent au centre des villes, juste à côté de libre turbulence urbaine. Le monde de la prison suit son propre rythme dicté par la réglementation pénitentiaire et l’application des peines : microcosme polarisé entre ceux qui surveillent et ceux qui sont surveillés. Cette intervention a pour objectif de dresser un tableau le plus exhaustif possible de ce monde carcéral de l’entre-deux-guerres.

Histoire de l’Institution pénitentiaire

LUNDI 10 AVRIL 2017

« Histoire de l’Institution pénitentiaire »
Mr Jean-François ALONZO Formateur chargé des enseignements d’histoire pénitentiaire

Cette intervention a pour objectif de donner un aperçu historique sur les prisons à travers les structures d’enfermement, les personnels et les détenus .

LES ARCHIVES, UN PATRIMOINE A (RE) DECOUVRIR

Lundi 10 octobre 2016

« LES ARCHIVES, UN PATRIMOINE A (RE) DECOUVRIR »
Monsieur Stéphane CAPOT Directeur des Archives départementales de Lot-et-Garonne

Dans l’esprit du public, le mot « archives » est souvent flou et ambivalent. Il renvoie au passé, il a un parfum de mystère, on ne sait pas exactement ce qu’il recouvre et on se demande quelle peut être son utilité. Or, depuis que les hommes consignent leur activité par écrit, la question d’en conserver les traces se pose. En France, depuis la Révolution, un réseau public d’archives s’est progressivement mis en place : Archives nationales, départementales, municipales… Quelles sont leurs missions actuelles ? Quelles ressources offrent-elles pour retracer l’histoire de sa région, de sa commune, de sa famille, de sa maison ? A l‘heure de la société numérique, quels sont les enjeux, les évolutions voire les risques ?

NAISSANCE ET ENJEUX DE LA MODE OCCIDENTALE AUX XIIème et XIIIème siècles

Lundi 30 novembre 2015

« NAISSANCE ET ENJEUX DE LA MODE OCCIDENTALE AUX XIIème et XIIIème siècles »
Madame Tina ANDERLINI Docteur en histoire de l’art – Rédactrice pour les revues Moyen Age et Antiquité

On s’imagine que la mode est un phénomène récent, or, si l’on observe les costumes et accessoires à partir de 1100, on se rend compte que nos ancêtres avaient, en ce qui concerne leur apparence, des préoccupations proches des nôtres. Formes, matières, accessoires sont déjà des aspects importants, et provoquent des réactions. Langoisse du fashion faux-pas est aussi réelle. L’étude des costumes féminins et masculins de cette époque montre également combien les canons esthétiques et les genres sont loin d’être une science exacte. Par ailleurs, on remarque à quel point l’apparence est, alors, un marqueur fort. L’habit fait bel et bien le moine au Moyen Age, et tout est fait pour que cela reste le cas.

AUX ORIGINES DE LA MAFIA

Lundi 02 Décembre 2013

« AUX ORIGINES DE LA MAFIA »
Monsieur Robert CASTELLO – Enseignant en histoire de l’art – Conférencier

Longtemps considérée  par les historiens comme un sujet tabou, la mafia a donné lieu à un nombre considérable d’images de clichés et de légendes.

Si la mafia est née en Sicile dans la seconde moitié du 19eme siècle, ses origines remontent fort loin dans le passé.

Contrairement aux thèses défendues par les historiens du nord de la péninsule qui voient dans le phénomène mafieux le résultat d’un ensemble de dispositions des siciliens pour la violence, la mafia est surtout et avant tout le produit d’une mauvaise gouvernance et d’une oppression sociale séculaire.

MON EUROPE A MOI

LUNDI 21 MAI 2012

« MON EUROPE A MOI »
Madame Françoise BLONDEL-SORNIN – Fonctionnaire européen, tout d’abord, à la Cour de Justice des Communautés européennes, à Luxembourg, de 1981 à 1985, puis à la Commission européenne, à Bruxelles, de 1985 à 2005

L’Europe, vue de l’intérieur, à travers le parcours d’une Européenne, europhile convaincue, qui a participé pendant 25 ans à de nombreuses étapes de la grande aventure européenne, jusqu’à son élargissement à 27 pays. Ses expériences ont été vécues à des postes aussi variées que le Cabinet du Commissaire aux relations extérieures de l’époque , ou bien responsable de programmes psycho-sociaux lors du conflit en ex-Yougoslavie, etc…

LE MULTILINGUISME EUROPEEN A-T-IL UN AVENIR ?

LUNDI 02 AVRIL 2012

« LE MULTILINGUISME EUROPEEN A-T-IL UN AVENIR ? »
Monsieur PASCAUD – 2008 : Master Description du Langage et des Langues – 2008-Aujourd’hui : Thèse de doctorat en linguistique : « Langues d’immigration et rapport au territoire. Le cas des communautés migrantes européennes dans l’agglomération de Bordeaux ». Soutenance prévue en Septembre 2012 – Participe depuis 2008 au programme de recherche Langues minoritaires et marges linguistiques en Europe LMMLE (Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine / EEE-CRDEI-ERSSàB) – Contrat de recherche du Conseil régional d’Aquitaine 2008-2011

Le multilinguisme est un droit inaliénable et fondamental de la construction européenne mais, est-il possible de le respecter au sein-même des institutions européennes ? Comment l’Union Européenne gère-t-elle et gérera-t-elle cette tour de Babel ? Quel est son coût ? Quelles sont les solutions pour, à la fois, respecter un des fondements du projet européen et alléger le coût et la tâche des services linguistiques de l’Union Européenne ? L’alternative est-elle au tout-à-l’anglais ? Au développement de l’espéranto (ou d’une autre langue universelle) ? A un système de langues de travail tournantes ? Ou bien, à un choix raisonné de langues ?

NOTRE QUOTIDIEN NUMERIQUE, PRATIQUES ET ENJEUX FUTURS

LUNDI 30 MAI 2011

« NOTRE QUOTIDIEN NUMERIQUE, PRATIQUES ET ENJEUX FUTURS »
Monsieur Didier PAQUELIN – Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication Université de Bordeaux – En partenariat avec CAP SCIENCE

Depuis quelques années, nous sommes entrés dans une ère nouvelle, celle des technologies de l’information et de la communication.
Cette ère a considérablement modifié nos usages, notre manière de communiquer, de vivre.
Le numérique est le pivot de ce changement il est ancré dans notre quotidien à travers les objets et outils que nous utilisons : ordinateurs, téléphone portable, écran plat, appareil photo, caméphone, smartphone …
Il a opéré des bouleversements dans différents secteurs de notre société : économie, social, culturel, médias…
Les innovations liées au numérique évoluent à une vitesse considérable.
Que nous réservent-elles demain ? Est-ce que cette évolution saura prendre en compte la fracture numérique des populations qui n’ont pas accès à ces nouvelles pratiques ?

LA PRISE DE DECISIONS DANS L’EUROPE COMMUNAUTAIRE

LUNDI 8 FEVRIER 2010

« LA PRISE DE DECISIONS DANS L’EUROPE COMMUNAUTAIRE »
MONSIEUR DANIEL CONSTANS – Administrateur et Conseiller des Services de l’Assemblée Nationale – Conseiller à la commission des affaires européennes de l’Assemblée Nationale – Chargé des Politiques européennes des Transports et de la politique européenne de la concurrence

Idées fausses et réalités institutionnelles.